Cet article reprend celui rédigé par Jean-Luc Boulin sur le blog etourisme.info : Un monde nouveau où le Co est roi.

Le « co » correspond au tourisme participatif. Les internautes échangent des services, des conseils, etc, et créent donc des contenus informatifs qui sont bien peu souvent maîtrisés par les offices de tourisme. C’est le cas de tous les forums, blogs, etc… Dommage!

Jean-Luc Boulin nous donne 5 conseils pour tirer le meilleur de la co-production numérique de contenus. (En gras, mes remarques).

1/ Identifier les principaux lieux de co-production de contenus qui parlent de son territoire

Il faut donc faire de la veille (Un des thèmes du prochain café numérique du 05/06 : mettre en place des outils de veille). Le panorama des sites communautaires est un bon départ pour observer sur quels sites communautaires, blogs de voyage, forums, est le plus traitée sa destination (Je vous ai déjà donné un tableau recensant des forums). Une analyse des flux d’entrée sur votre site est aussi intéressante : pour certains territoires, l’impact de Wikipedia est essentiel (Ça, vous le saurez en décortiquant les statistiques de votre site internet). Il faut ensuite se concentrer sur ce qui est le plus important, et surtout,  ne pas partir tout azimut.

 

2/ Accepter de discuter avec les co-producteurs sur leurs espaces propres

Beaucoup d’initiatives de forum sur les sites de destination ont été un échec. Tout simplement parce que les « co » échangent, produisent dans des espaces qui leur ressemblent ou qui ressemblent à leur passion, leur communauté, tout simplement. Par exemple, si vous avez un évènement familial à promouvoir, rendez-vous sur des forums dédiés à la famille.

 

3/ Valoriser les coproducteurs

Chaque fois que l’on propose à un photographe amateur d’utiliser sa prise de vue, à un blogueur de reprendre son article, ce coproducteur est valorisé. Il sera encore plus en désir de promotion de votre territoire. Remerciez ceux qui vous donnent des infos, des photos, etc. Citez leur nom, donnez leur adresse de blog ou de site internet. C’est du donnant – donnant.

 

4/ Apporter du contenu

L’office de tourisme peut passer du temps à améliorer le contenu des co-productions sur les forums ou blogs de voyage, du moment qu’ils sont pertinents pour la destination (cf. point 1). C’est du temps de travail d’accueil numérique à intégrer dans sa stratégie. Tout est dit; c’est une mission à ne pas négliger dans la préparation de sa stratégie de présence sur le web.

 

5/ Rester dans son rôle officiel d’organisme local de tourisme

S’inscrire dans une communauté en tant qu’organisme local de tourisme, identifier la provenance de ces informations, renvoyer sur le site officiel de l’office de tourisme, sont autant de manière de rester dans son rôle d’organisme public et de rassurer ainsi la communauté de co-producteurs. Mieux vaut être honnête et se placer comme expert de sa destination, c’est une marque de confiance pour l’internaute.

 

Publicités