Cet article fait suite à la lecture d’un rapport rédigé par Buddy Media qui a étudié l’engagement des fans sur un panel de 200 pages Facebook.

(Par engagement des fans il faut entendre le nombre de commentaires et de « J’aime » comparé aux nombre de fans sur la page)

Voici les leçons à retenir :

  • Préférez des publications courtes.Plus votre publication sera longue, moins le taux d’engagement de la part de vos fans sera important. Préférez des publications de 80 caractères ou moins.
  • Les meilleures heures pour poster. Postez en dehors des heures de travail : tôt le matin ou le soir. Votre publication apparaîtra en haut du mur d’actualités des fans, à une période où peu d’autres publications lui font concurrence et où vos fans ont le temps de la lire. L’idéal est de poster entre 20h et 7h; sinon, dans la journée des pics d’audience ont lieu à 11h, 15h et 17h.
  • Les meilleurs jours pour poster.Postez en fin de semaine, du jeudi au dimanche. Moins vos fans sont au travail, plus ils sont sur Facebook!

Là, je me doute bien que vous n’allez pas commencer à vous occuper de vos pages Facebook le vendredi à 22h… Pas de problème, il y a des tableaux de bord pour la gestion des réseaux sociaux qui vous permettent de programmer vos publications pour tel jour, à telle heure! Voir l’article d’Isabelle Mathieu, 4 tableaux de bord gratuits pour les médias sociaux.

  • Limitez la fréquence de vos publications quotidiennes.Ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte! Publier 1 à 2 fois par jour produirait un taux d’engagement plus fort que si vous publiez plus de 2 fois par jour.
  • Limitez la fréquence de vos publications hebdomadaires. Pas la peine de publier tous les jours et d’assommer vos fans. Publier 1 à 4 fois par semaine produirait un taux d’engagement plus fort que si vous publiez plus de 4 fois par semaine.
  • Posez des questions pour engager vos fans. Utilisez les mots « publiez », « commentez » ou « racontez ». Préférez les questions avec « oû » et « quand » plutôt que « Pourquoi » qui paraît plus intrusif et challenging.
  • Posez des questions à trous. C’est une technique très peu utilisée mais qui, paraît-il, fonctionne très bien. Exemple : « A Noirmoutier, ce que vous aimez le plus c’est …? ». A tester!

 

Au boulot!

Publicités