Peut-être vous êtes-vous déjà posé la question : comment écrire sur le web? Alors que chaque mot clé a son  importance pour le référencement, que votre info est noyée parmi des millions d’autres et que l’internaute « scanne » les articles plus qu’il ne les lit, écrire sur le web est une vraie problématique…

Puisque vous êtes en train de travailler sur Circuits de France, les conseils ci-dessus sont bien entendus valables lors de la création de vos circuits!

1/ La rédaction web

Trouvez les mots justes. Avant de rédiger votre article, pensez aux mots clés qui caractérisent votre sujet et qui sont généralement utilisés et recherchés par les touristonautes. Utilisez des mots simples et précis. Évitez d’utiliser des sigles, du jargon, des mots en anglais…

Attention! Des mots simples ne sont pas forcément des mots simplistes! Il faut savoir utiliser un vocabulaire qui donne envie, qui fait rêver, qui invite à l’évasion, à la découverte…

Rédigez un titre court. Avec les mots clés que vous avez trouvé, rédiger un titre court, impactant, pour mieux capter l’attention du lecteur.

Conseil à suivre lors de la création des boucles cyclables qui n’existent pas encore…

Utilisez des phrases d’accroche pour donner envie au lecteur d’aller plus loin dans sa lecture. Faites figurer des infos sympas dans vos étapes, des anecdotes, etc…

La forme interrogative peut être utilisée pour rendre vos phrases un peu plus dynamiques : « Saviez-vous que ce village ne comptait que 17 habitants en 1906? », « A cet endroit se cache une pierre en forme de bateau. Saurez-vous la trouver? ».

Vous pouvez aussi inviter le touriste en le vouvoyant et en utilisant des points d’exclamation : « Parcourez ce chemin et découvrez… », « Faites une pause et profitez-en pour regonfler votre vélo! ».

Uniformisez la taille des paragraphes. Sur internet, le lecteur a besoin d’une information succincte (d’autant plus s’il lit l’article depuis son smartphone). Ne le noyez pas dans un surplus d’informations!

En bref, n’en écrivez pas 3 tonnes dans les étapes!

Utilisez des phrases courtes. C’est un basique, une phrase c’est sujet + verbe + complément. On n’oublie pas un de ces 3 éléments et, inversement, on ne cherche pas à en rajouter de trop!

Le petit plus : On se fait relire! Ce n’est pas parce qu’on écrit sur internet qu’on doit relâcher l’attention sur les fautes d’orthographe ou de frappe.

TRÈS IMPORTANT! Un dernier conseil sur Circuits de France : que ce soit dans le titre du circuit ou dans sa description générale, rajoutez le nom de votre territoire, sinon le circuit ne remontera pas dans les résultats de la barre de recherche.

2/ La rédaction sur les médias sociaux

La rédaction web, c’est ok pour votre site internet ou votre blog, mais comment bien rédiger sur Twitter ou Facebook qui limitent très fortement les possibilités de rédiger titres, phrases d’accroche et paragraphes! Voici un extrait de l’article Quelle écriture pour les médias sociaux d’Ange Pozzo di Borgo.

Sur les médias sociaux votre rédaction se doit d’être :

  • Succincte : se plie à des formats de plus en plus réduits.
  • Conversationnelle : s’ouvre à l’audience pour générer des réactions.
  • Informelle : non didactique, gagne en liberté et en spontanéité.
  • Immédiate : s’inscrit dans un flux d’activité et de contenu, dans un contexte d’attention éphémère.
  • Qualitative : apporte de la valeur à l’audience.
  • Provocante : appelle aux émotions par l’humour, la prise de position, le contenu choc, etc.
  • Référentielle : renvoie vers des contenus externes en n’en relayant que l’ »angle » fort.
  • Riche : vient en appui à du contenu vidéo, photo, son…
Publicités