L’année 2011 aura été marquée par le terme SOLOMO (Social, Local, Mobile).

Avec plus de 300 millions d’utilisateurs de Facebook via mobile, plus de 17 milliards d’applications téléchargées, des millions de check-in, le phénomène est relativement puissant. Mais Fred Cavazza pointe le doigt sur 3 nouvelles tendances pour 2012; tendances qui, selon lui, permettront de se démarquer des autres.

A part le 1er point sur les tablettes numériques, les concepts que je vais vous présenter sont assez compliqués et pas encore vraiment développés pour le moment, mais ça viendra peut-être un jour (et ce jour-là vous aurez le mérite d’avoir déjà entendu parler du concept!).

  • 1/ Les interfaces tactiles enchantent vos clients! 2012 sera donc l’année des tablettes et pour ne pas s’ennuyer elles ne cesseront de nous proposer des innovations, de nouvelles expériences, de réinventer des usages déjà existants…

Pour exemple,  l’OT de Cherbourg a su intégrer cette tendance et a permis aux propriétaires de tablettes numériques et de smartphones de vivre « l’expérience de la réalité augmentée immersive », expérience qui se voulait « unique », lors des journées du patrimoine 2011.

Aux Etats-Unis, l’Ipad est même devenu une télécommande dans certaines chambres d’hôtels (plus d’infos dans cet article).

  • 2/ Il faut savoir utiliser les données déjà existantes! Entre les données générées par les internautes et celles mises à disposition par les collectivités, il existe une masse colossale de données non-exploitées. Il y a potentiellement d’énormes gains de compétitivité pour ceux qui sauront collecter et exploiter toutes ces données.

Pour Fred Cavazza, voici la démarche à suivre : Dans un premier temps s’intéresser de près au comportement des internautes sur les médias sociaux. Ensuite, rapprocher ces données « marché » avec les données dont on dispose en interne. Enfin, compléter ces jeux de données en ayant recours à des places de marché de données comme Socrata ou la Windows Azure Data Marketplace.

  • 3/ Utiliser le Cloud pour se libérer des contraintes! Le cloud computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des stockages et des traitements informatiques traditionnellement localisés sur des serveurs locaux ou sur le poste de l’utilisateur. Cela permet donc de se libérer des contraintes de stockage et d’archivage.

Et voilà de nouveaux concepts à comprendre pour mieux appréhender l’internet d’aujourd’hui et de demain! Mais rassurez-vous, je n’ai pas prévu de c@fés numériques sur ces thématiques!

Publicités